Cyber-harcèlement dans les collèges et lycées : comment lutter ?

Retour d’expérience sur 3 années de lutte contre le Cyber-harcèlement dans les collèges. En effet, depuis 2015, j’anime avec la comédienne Elsa Mingot des interventions sur ce sujet à destination des collégiens dans le cadre des Actions Pédagogiques du Conseil Général des Bouches-du-Rhône. Plus de 1000 collégiens du département en ont déjà bénéficié.

 

Le constat : des parents et enseignants souvent démunis

Les enfants et les jeunes ont pris possession d’Internet et des réseaux sociaux, leurs nouvelles cours de récréation virtuelles. Ordinateurs, smartphones, tablettes… les parents ont du mal à suivre la communication en ligne de leurs enfants et les écoles se trouvent également dans une situation difficile, le phénomène débordant largement du cadre scolaire. L’objectif de cette intervention est de responsabiliser les collégiens et lycéens en favorisant un échange sur le cyber-harcèlement.

Former nos « jeunes » à aiguiser leur sens critique et leur empathie dans le monde virtuel est un des enjeux majeur de notre époque. Nous avons le devoir d’informer et encourager les internautes responsables de demain.

A l’heure où les échanges virtuels tendent à devenir à incontrôlables, une situation tout à fait inédite se pointe à l’horizon : ce sont les enfants et adolescents qui bien souvent, enseignent la manipulation des outils numériques à leurs parents… Comment alors, en tant que parent, faire son devoir de vigilance quand les outils sont mal compris et mal maîtrisés ? J’ai rencontré pléthore de parents mais aussi d’enseignants démunis face à cette problématique.

Le cyber-harcèlement, un harcèlement comme les autres ?

Oui. Parler du cyber-harcèlement revient exactement à parler du harcèlement tout court. Les ressorts sont les mêmes : rejet de la différence, effets de groupe, pression de conformité etc. Ce sont uniquement les moyens qui changent, et l’impact aussi, qui est souvent bien plus important en raison de l’incroyable pouvoir de diffusion des Réseaux Sociaux.

En réalité le cyber-harcèlement est simplement une extension du harcèlement dit « classique » (qui a lieu physiquement dans la cour de récréation), avec quelques spécificités en plus. Malheureusement ces spécificités ne sont pas négligeables : avec les réseaux sociaux, l’enfant visé se retrouve harcelé 24h/24 et parfois jour et nuit, quand auparavant il pouvait retrouver une forme de sécurité en rentrant chez lui après l’école.

Cyber-violences : et si on montrait l’exemple ?

Bien souvent les adultes ne montrent pas particulièrement l’exemple : les échanges virtuels entre adultes sont de plus en plus violents, et virent très rapidement au rapport de force, à l’ironie et au cynisme.

Les « autorités naturelles » faillissent de plus en plus souvent à leur devoir auprès des adolescents. Nos représentants politiques eux-même tombent dans le piège de l’instantanéité, de l’hyper-réaction, et de l’insulte… Comment demander aux adolescents d’être « meilleurs » que nous dans ce contexte ? Comment leur parler de citoyenneté et de respect de l’autre ?

Et enfin, nous adultes, ne sommes-nous pas un peu hypocrites dans cette affaire ? Quand je lis certains échanges entre personnes sur Twitter ou Facebook, il m’arrive de le penser.

Les 3 commandements de la lutte : Comprendre, Protéger, Agir

Voici une partie des points abordés durant l’intervention :

  • Comprendre les conséquences de mes actes sur Internet : Qui harcèle et pourquoi ? Qu’est-ce que le cyber-harcèlement et comment se manifeste-t-il ? Les spécificités du cyber-harcèlement par rapport au harcèlement « classique ».
  • Me protéger et protéger les autres sur Internet : Que sont les TIC ? Qu’est-ce que la vie privée ? La « mémoire d’Internet ». A qui appartient ce que je poste sur Internet et les Réseaux Sociaux ?
  • Réagir à une situation de cyber-harcèlement : L’empathie et l’impulsivité sur Internet. Que dit la loi ? Je suis la victime, je connais une victime : Que dois-je faire ? A qui en parler ?

1 intervention = 1 jeu interactif qui suscite réactions et échange

Nos interventions s’inscrivent dans les liste des « Actions éducatives prioritaires » du Conseil Général des Bouches-du-Rhône. Elles ont été imaginées en collaboration avec 15 stagiaires BPJEPS AS de l’UFCV de Toulon, en formation continue et professionnelle qualifiante aux métiers de l’animation, sanitaire et social et du médico-social.

Une séance est construite sur la base d’un jeu de plateau questions/réponses qui amène les adolescents à réfléchir sur une définition ou une problématique, à échanger et à se positionner face à une situation.

L’organisation de la salle de classe est elle aussi modifiée afin de créer un contexte qui revêt un caractère « exceptionnel » dans leur quotidien scolaire, toujours afin de favoriser les échanges et le dialogue : les élèves sont assis sur des chaises placées en cercle, les bureaux sont poussés sur les côtés de la salle.

Vous l’aurez compris, l’intervention n’a rien d’une conférence type PowerPoint avec l’intervenant au tableau… nous avons souhaité créer un environnement original, qui sorte les élèves de la configuration classique professeur/élève. C’est aussi pour cela que nous avons souhaité concevoir un jeu de plateau qui place les élèves en équipe et les pousse à intervenir individuellement et collectivement.


En savoir + : Dossier Cyber-harcèlement

Site de l’association La Conflagration

En collaboration avec